Neige : dégâts importants au Bois des Naix

Actualités

    L’épisode neigeux exceptionnel du 14 novembre dernier a occasionné de nombreux désagréments et d’importants dégâts sur la végétation et les espaces verts péageois.


    Un épisode neigeux exceptionnel aux conséquences importantes

    Le 14 novembre dernier, un épisode neigeux exceptionnel a touché Bourg de Péage. Cette neige, lourde et collante, tombée en abondance, s’est accumulée sur les arbres qui comportaient encore beaucoup trop de feuilles pour la saison. Déjà fragilisées par la grêle et la sécheresse, toutes les essences d’arbres (quels que soient l’âge ou la taille, y compris les sujets en bonne santé) ont subi les dégâts considérables de la neige :
    -    branches cassées (tombées à terre ou restées suspendues)
    -    Haies couchées sur la voie publique
    -    Réseaux aériens (électricité et téléphonie) coupés à cause des chutes d’arbres et de branches tombées
    -    Arbres courbés, parfois retenus par d’autres arbres
    -    Arbres fendus
    -    Arbres complètement déracinés ou cassés


    Tous les espaces verts touchés

    Tous les espaces verts (publics et privés) de la commune ont été impactés. Les dégâts ont été importants sur la voie publique (notamment montée de la Maladière, Montée des Bayannins, rue Sironi, rue Utrio, rue Krach, chemin des Monts du matin, rue Vincent Monner, route du Goubet, etc.), mais aussi sur l’ensemble des espaces verts municipaux :

    • Parc du bois des Naix
    • Parc Mossant
    • Quais de l’Isère
    • Jardin d’Arménie
    • Jardin de la Mairie
    • Cours des écoles Pasteur, Curie, Pagnol, République
    • Aires de jeux Pasteur, petite Ardoise
    • Cimetière
    • Parking Pienieck
    • Quartiers Lamarche, la Parisière
    • Jardin du Renaissance
    • Clos de l’Hermitage
    • Centre aéré Papelissier
    • Site Jean Bouin

    Les agents du service municipal des Espaces verts sont ainsi à pied d’œuvre depuis le 15 novembre pour intervenir et sécuriser l’ensemble des lieux publics, par ordre de priorité. Si nombre de sites ont ainsi pu rouvrir très rapidement, d’autres, à l’instar du Bois des Naix ou le Parc Mossant, demeurent fermés et vont nécessiter plusieurs semaines de travaux.

    Mode opératoire

    Principes
    •    Sécurité (phase déjà réalisée) : sécuriser les sites où le danger était imminent, supprimer la gêne à la circulation piétonne et automobile
    •    Précaution (phase en cours) : éliminer tout risque là où un arbre fragilisé peut céder, une branche cassée ou fendue peut tomber

    Priorités
    ❶ Voies publiques
    ❷ Cours des écoles (fermeture momentanée avec balisage de cheminements sécurisés pour permettre aux écoles d’ouvrir dès le lundi 18/11)
    ❸ Travaux de « finalisation » sur les voies publiques (encore en cours)
    ❹ Parcs (interdits et fermés jusqu’à nouvel ordre)

    Risques
    •    Un arbre partiellement déraciné peut à tout moment tomber complètement
    •    Une branche fragilisée ou morte peut céder sous son propre poids, le vent, etc.
    •    Une branche sous tension (retenues par d’autres branches) peut à tout moment se libérer et causer des dégâts importants

    Équipes
    •    Espaces Verts et Voirie pour ❶ et ❷
    •    Service Espaces Verts et intervenants extérieurs pour ❶, ❸ et ❹

    Intervenants extérieurs (tous en renfort et accompagnés par les EV)
    Travaux au sol : tronçonnage et ramassage
    •    Terideal : petite Ardoise, Lamarche, Quais, jardin d’Arménie
    •    Archer : les voies publiques
    •    Pompiers : chemin des Monts du matin, la montée de la Maladière avant l’intervention du CTD
    Travaux sur corde : élagage
    •    3 élagueurs extérieurs : jardin de la Mairie, Quais, jardin d’Arménie, montée des Bayannins

    Un plan de replantation
    S’il est encore bien trop tôt pour tirer un bilan chiffré du nombre total d’arbres tombés à cause de la neige sur la commune, nul doute que celui-ci sera important. Aussi, une fois tous les sites sécurisés et rouverts au public, il sera nécessaire d’étudier et de proposer un plan de replantation minutieux, tant pour la localisation que pour les essences, pour que Bourg de Péage reste la ville nature qu’elle a toujours été.